IUT Génie Civil

Saint Nazaire, France, 2012

Ce bâtiment, livré en 2013 pour le Conseil Général de Loire Atlantique, accueille un hall de technologie, des laboratoires de génie civil et matériaux, des bureaux de chercheurs, des salles d'enseignement, et une grande salle de conférence. Implanté sur un site extrêmement contraint, il permet de conserver, par sa compacité, la grande qualité des espaces extérieurs, tout en offrant une gestion des flux (personnels et réseaux) optimales.


Fiche Technique

Type

enseignement

Lieu

Saint Nazaire, France

Maître d’ouvrage

Conseil Général de Loire Atlantique

Maître d’œuvre

Architecture : enia architectes
Ingéniérie TCE : IOSIS Centre Ouest
Etudes environnementales : Elioth

Chef de projet : Stéphane Danel
Assistants : Emilien Lavice, Maxime Gil, Virginie Sévigné

© photographies

11h45

Surface

2 900 m²

Montant

4,5 M€ HT

Programme

Extension de l’IUT de Génie Civil de Saint-Nazaire (hall technologique, laboratoires, salles d’enseignement et de séminaires)

Mission

Mission complète

Statut

livré

Date

2012

Approche environnementale

objectif de consommation : 
61, 90 KW/m²/an

enveloppe performante :
isolation par l’extérieur vitrage basse émissivité, compacité

La qualité majeure du site de l’IUT est celle de ses espaces extérieurs : l’enchaînement des patios, mails plantés, coursives abritées, offre un cadre paysager extrêmement agréable et des perspectives visuelles remarquables.

S’implanter au cœur de ce campus de manière pertinente, c’est donc préserver cette belle qualité.

Afin de préserver cette belle qualité, nous avons choisi pour ce bâtiment, qui abrite des laboratoires de Génie Civil et les bureaux des chercheurs, une typologie compacte et rationnelle, dans la continuité de l’amphithéâtre existant : elle permet, malgré l’exiguïté de la parcelle, de conserver la généreuse allée plantée qui le sépare du bâtiment d’enseignement situé en face, auquel le projet est directement lié.

En outre, la compacité du bâtiment répond à de réelles ambitions environnementales : le plan parfaitement rectangulaire que nous proposons limite le développé de façades et donc les échanges thermiques avec l’extérieur. Le projet devient ainsi, par sa morphologie même, thermiquement  pertinent.

Cette géométrie rigoureuse fait écho à la cohérence architecturale de l’ensemble des édifices de l’IUT : la volumétrie se compose de deux registres, l’un formé des deux premiers niveaux, l’autre d’un attique abritant le deuxième étage. Elle prolonge ainsi les gabarits des bâtiments environnants.

Le traitement des façades, tout en exprimant la précision de la technologie contenue dans le bâtiment,  reprend cette même logique : en partie basse, le parement en acier inoxydable et les ouvertures forment une composition libre, qui reflète la végétation du site et se prolonge en un jeu de transparences sur la galerie de liaison. Le dernier étage forme un couronnement d’un blanc lumineux, qui s’organise autour du patio central, point d’orgue de la promenade architecturale.