Notre Dame de l'Ouÿe

Les Granges le Roi, France, 2017

Fiche Technique

Type

logement - culture

Lieu

Les Granges le Roi, France

Maître d’ouvrage

Diocèse de Paris

Maître d’œuvre

Architecture : ENIA Architectes 
Ingénierie : C&E Ingénierie (gros oeuvre et VRD) / CPS (Fluides, Clim, Elec)
Paysagiste : Les jardins de Gally

© photographies

François Poche, Identifiable

Surface

4 000 m²

Montant

7 M€ HT

Programme

Réhabilitation de l’abbaye du 12eme siècle, et création d’un pôle adolescence pour l’accueil des jeunes du Diocèse : hébergement de 75 chambres, salle polyvalente, réfectoire et cuisine, espaces de réunion

Mission

Mission complète

Statut

livré

Date

2017

Approche environnementale

Toiture végétalisée

Récupération des eaux pluviales

Production d’eau chaude solaire

Isolation par l’extérieur

Le site et le programme

Le site présente des caractéristiques tout-à-fait particulières qui ont guidé notre conception :

  • une qualité paysagère remarquable à la lisière de la  forêt au nord et du parc boisé côté sud.
  • un environnement bâti riche et hétérogène : des bâtiments de ferme, une  chapelle (remaniée à plusieurs reprises) et des bâtiments composant la façade « majestueuse » du parc.
  • les bâtiments se concentrent sur la moitié nord du site. Le reste est dédié au parc boisé. A l’ouest, un découpage de haies délimitent des allées à la française.
  • le cloître est situé au cœur de la composition existante. Son statut de jardin intérieur lui confère une sérénité propre à la méditation et à la prière.
  • un axe structurant Nord-Sud : Il correspond à l’alignement du portail nord avec la grange située au sud. Les bâtiments de ferme sont implantés de part et d’autre de cet axe.

Par ailleurs, le projet répond à plusieurs enjeux programmatiques majeurs :

  • le site de l’Ouÿe est dédié à la pastorale des adolescents du diocèse de Paris. Il doit répondre au triple objectif de l’apprentissage de la vie en collectivité, de la transmission de la parole et d’une sensibilisation à la vie intérieure.
  • pour ce faire, le site doit proposer des espaces dédiés à la transmission de la parole (salles d’enseignement, chapelle) à la vie en collectivité (chambres, agora, salle polyvalente), et à la prière individuelle (parc, oratoire)
  • ces espaces doivent constituer un tout cohérent mais hiérarchisé qui constitue un véritable support à la pastorale.

Le plan masse

Les lignes directrices du projet sont :

  • recomposer un plan masse dans la logique de composition générale
  • créer des espaces différenciés adaptés à la pastorale développée sur le site
  • créer de nouveaux flux dans la logique d’usage

Le principe retenu consiste à positionner le bâtiment d’hébergement avec sa zone logistique dans le prolongement de l’entrée principale du site : le portail nord.  La création de deux entrées séparées, utilisant respectivement les portails existants nord et ouest, permet de séparer les flux usagers et les flux logistique-livraison.

Sur l’axe nord- sud, en continuité de l’entrée (portail nord) s’organisent les entités programmatiques liées à l’accueil des enfants présents pour de courts séjours :

  • dans la  grange à l’Est : l’accueil  principal des visiteurs avec une ouverture visuelle et un accès direct sur le cloître, deux grandes salles de réunion
  • le bâtiment d’hébergement se localise en remplacement du bâtiment de ferme démoli côté ouest. Sa dimension est  équivalente au corps principal de l’abbaye. La façade nord du bâtiment s’implante en continuité du pignon de la grange Est et la façade Est du rez-de-chaussée se situe dans la continuité du muret de soutènement marquant l’entrée. Les espaces pour les réunions en petit groupe se localisent au rez-de-chaussée en complément des grandes salles situées en face. Les chambres se distribuent sur deux niveaux.
  • le préau (agora) en continuité de la salle polyvalente
  • le réfectoire et sa cuisine se localisent dans la grange Sud. 

Le cloître (espace de calme par excellence) est destiné à accueillir les fonctions liées à l’accueil des usagers permanents ou présents sur une longue période comme les couples permanents et les étudiants.

Le bâtiment d’hébergement

Ce bâtiment neuf se situe en limite Ouest du terrain. Sa position est stratégique car immédiatement visible depuis l’entrée.

 Sa Façade Est, s’aligne en rez-de-chaussée sur le muret de souténnement en meulière de l’entrée. Cette alignement participe pleinement à la séquence d’entrée sur le site. Il Accompagne l’entrée par un cheminement couvert.

 

Le Hall principal est immédiatement visible depuis l’entrée.

Un grand auvent en bois longeant les salles de réunions à l’Est. Un passage couvert extérieur permet donc d’assurer une liaison entre le hall principal de l’hébergement jusqu’au réfectoire. Il permet en outre d’afficher des panneaux en lien avec la pastorale.

Le bâtiment adopte une géométrie en forme de U s’adaptant parfaitement au triple enjeu : de la répartition clair des entités programmatique du rez-de-chaussée, d’une utilisation totale ou partielle des niveaux de logements, du rapport généreux avec la forêt.

Le bâtiment se compose, en rez-de-chaussée des entités suivantes :

  • deux petits halls, répartis à la jonction de chaque aile.
  • l’aile nord rassemble les zones de stockages et de locaux techniques
  • les salles de réunion se trouvent  à l’est tournées vers le parc et à l’ouest face à la forêt.  Elles sont toutes regroupées au rez-de-chaussée du bâtiment. Les enfants réunis en « séance plénière » dans la salle polyvalente  se répartissent  aisément dans les petites salles par sans repasser à l’extérieur.  Les salles sont toutes éclairées naturellement.
  • la salle polyvalente s’installe dans l’aile sud avec en continuité avec la toiture-auvent de l’agora. D’une proportion idéale pour des rassemblements de groupes nombreux, elle s’ouvre largement sur le préau. L’ouverture complète des portes vitrées permet de doubler la surface de la salle dans un espace intérieur - extérieur. La salle dispose d’un stockage et de sanitaires qui lui sont propres.

L’agora occupe une position centrale dans le projet. Elle est dédiée aux rassemblements de plein air dans un espace protégé des intempéries. Elle dispose d’une zone de stockage et de sanitaires immédiatement adjacents.

Le bâtiment se compose aux  étages :

  • de 44 chambres en R+1.
  • de 36 chambres en R+2
  • de locaux de service
  • d’un petit oratoire, lieu de prière privilégié tourné vers la forêt de Dourdan à l’Ouest. C’est un volume simple accessible depuis les deux niveaux. Il est destiné au recueillement individuel (soir).
  • le niveau 2 dispose d’une grande terrasse accessible orientée vers le parc boisé.

Les logements sont rationnels et ouverts sur l’environnement. Le niveau 2 dispose d’un espace extérieur propice à l’échange.

Traitement architectural

La composition de façade est  respectueuse de l’environnement bâti. La morphologie est optimisée pour offrir une grande compacité et des vues dégagées sur l’environnement.

Les grandes caractéristiques sont :

  • un grand auvent en bois longeant les salles de réunions à l’Est. Un passage couvert extérieur permet donc d’assurer une liaison entre le hall principal de l’hébergement jusqu’au réfectoire.
  • la salle polyvalente se trouve dans le prolongement du préau. L’utilisation d’une paroi vitrée escamotable pour la salle polyvalente permet d’obtenir une configuration « Agora » cumulant la surface utile de la salle polyvalente et du préau soit environ 250m² chacune.
  • l’Agora retourne le bâtiment d’hébergement en équerre. Ce dispositif crée un premier plan poreux devant la grange.
  • il y a un accès direct intérieur entre la salle polyvalente et les petites salles de réunions.
  • l’implantation proche de la salle polyvalente, du préau et du réfectoire dans la grange existante crée au sud du site des espaces favorables aux jeux collectifs : extérieurs, couverts, intérieurs ou mixte des trois.   

La composition des façades s’appuie sur la trame structurelle de 3,2m. Trame idéale pour l’aménagement d’une chambre polyvalente intégrant une petite salle de bain.

Pour les façades, la composition alterne de longues ouvertures verticales. L’isolation est extérieure et les menuiseries sont posées au nu intérieur pour profiter au maximum de l’effet de masque de l’épaisseur des baies.

Les façades se composent de :

  • des claires-voies en bois verticaux positionnés en rez-de-chaussée pour assurer la protection visuelle et l’intimité des salles de réunion.
  • du bardage bois pour les niveaux d’hébergement.
  • du bardage en panneaux de façade minérale claire (type METEON de chez TRESPA ou Eternit) sur isolation extérieure. Ce procédé permet de poser des modules de grandes dimensions en marquant des joints de calepinage dans le dessin de façade.