Extension Céleste

Champs-sur-Marne, France, 2019

Fiche Technique

Type

informatique

Lieu

Champs-sur-Marne, France

Maître d’œuvre

Architecture : enia architectes

Ingénierie phase 2 : S2T (CFO/CFA/CVC,bois,GOE) / ECIB (Economie) / A & C (Acoustique)

Chef de projet : Julien Berujeau

© photographies

Epaillard+Machado

Surface

1800 m² SHON / Extension, 2541 m² SDP

Montant

5 M€HT pour la phase 1 et 6,5 M€HT pour la phase 2 ( extension )

Programme

Centre informatique et bureaux (siège social de Celeste)

Mission

Mission complète

Statut

livré

Date

2019

La société CELESTE, fournisseur d’accès Internet pour les entreprises, souhaite construire une

extension de son siège social par la création d’un nouveau bâtiment qui permettra une réorganisation des zones de tertiaires, d’accueil et de logistique.

En ce sens, l’extension de Celeste doit répondre à plusieurs enjeux, qui ont guidé la conception du projet :

- L’insertion du bâtiment, en lien notamment avec l’aile existante de Celeste 1 et dans le contexte urbain et paysager de la ZAC,        

- La fonctionnalité du bâtiment, et notamment l’articulation entre les différentes entités nouvelles et existantes et leur indépendance de fonctionnement,         

-La flexibilité du bâtiment, tant dans son implantation sur le site que dans son aménagement intérieur et notamment la possibilité d’une sécabilité ou d’une extension future,              

Localisation

Le projet est situé, sur la commune de CHAMPS SUR MARNE. Il s’implante dans la Z.A.C. de la Haute maison, entre la rue Albert EINSTEIN et l’autoroute A4, au n°20 de la rue Albert Einstein.La parcelle (AM 310) présente une surface de 3 410 m², voisine de la parcelle voisine (AM 311) d’une surface de 3590 sur laquelle est implanté le premier bâtiment de Celeste. La réunion de ces deux parcelles proposera un site d’une surface totale d’environ 7 001 m².

Type d’activités

Le bâtiment comprend les types de locaux suivants :

- locaux administratifs : bureaux et salles de réunion.
- zone vie : salle de restauration, polyvalente, sanitaires (pour les employés internes à la société Celeste.).
- poste central de sécurité.
- vestiaires et zones de stockage intérieur (pour stockage dematériaux ne présentant de risques
- spécifiques eu égard aux rubriques de classement des installations classées (déchets traditionnels, papiers, matériels informatiques, produits ménager..)).

- locaux techniques (propre au fonctionnement du bâtiment)
- une plateforme technique extérieure protégée;
- un quai de déchargement en coeur de site
- un parking en sous-sol.

Le site est hautement sécurisé et fiabilisé, pour un fonctionnement 24 h/24 et 7 jours/7, sans interruption.

PARTI ARCHITECTURAL ET FONCTIONNEL

L’ensemble du projet, a été conçu avec une attention constante portée à son intégration dans son site

et à sa fonctionnalité, notamment à l'organisation rationnelle et claire des fonctions et de leur liaison,sur le site comme au sein du bâtiment.
 

Les 2600 m² de bureaux créés seront reliés au bâtiment existant sur la parcelle voisine (projet de

bureaux et data center livré par Enia Architectes en 2011) par une passerelle métallique suspendue

intégralement vitrée.
 

Composition et volumétrie du projet

Dialogue avec le paysage :

La parcelle étant délimitée par deux voies : la rue Albert Einstein au Nord et l’autoroute A4 au Sud.

Cette situation confère à la parcelle et donc au projet deux échelles de lecture.
 

Côté rue Albert Einstein, le projet répond à une échelle de quartier. Le bâtiment de bureaux Celeste 2 respecte l’alignement sur la rue ainsi que l’alignement avec le bâtiment existant sur l’emprise foncière (i.e. bâtiment de bureaux Celeste 1).
 

La façade Nord, sobre et graphique, vient créer un évènement sur la rue, un signal dans le quartier.

Les percements des façades Est et Ouest respectent le rythme régulier et standard des niveaux du

bâtiment, lui donnant ainsi un caractère humain, en dialogue avec la rue.

Depuis l'autoroute A4, le projet répond à une échelle plus large. Le relief de la parcelle et la présence
d’une bande boisée de huitmètres rendent le projet discret. Les étages supérieurs sont visibles depuis
l’autoroute.